/*

Le virus de Schmallenberg gagne du terrain en Europe

Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Le virus de Schmallenberg gagne du terrain en Europe

Le virus de Schmallenberg

Détecté pour la première fois en 2011 dans le village allemand Schmallenberg, d’où son nom, le virus de schmallenberg ne cesse de se propager dans toute l’Europe. Après avoir touché des élevages en Allemagne, puis en France, en Belgique, en Hollande, au Luxembourg et en Grande-Bretagne, il vient maintenant d’atteindre l’Italie.

 

Le virus de schmallenberg :

Encore inconnu il y a quelques mois ce virus fait partie de la famille des Bunyaviridae, genre Orthobunyaviridae, et est proche des virus Akabane, Aino et Shamonda, 3 virus connus uniquement chez les ruminants.
Chez les bovins adultes, le virus se manifeste par des symptômes relativement généraux qui disparaissent généralement en quelques jours :

  • Fièvre,
  • Perte d’appétit,
  • Dégradation de l’état général,
  • Chute de la production laitière
  • Diarrhée.

Chez les veaux, le virus se manifeste, suite à sa contamination pendant la gestation de la vache, par :

  • Des avortements,
  • Mortinatalité
  • Des malformations congénitales

Situation en France :

Le premier cas a été signalé officiellement fin janvier en Meurthe-et-Moselle. Aujourd’hui le mardi 20 mars le chiffre atteint 824 élevages dans 40 départements.

Mode de propagation

Les services vétérinaires européens s’accordent à dire que le virus de Schmallenberg n’est pas dangereux pour les humains et que les animaux ne sont pas contagieux. La contamination des bêtes se ferait par piqûre de moucherons ou de moustiques.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié