Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
Actualités scientifiques

La gentillesse humaine peut être déterminée par l’ADN

Vous êtes ici : > Actualités > La gentillesse humaine peut être déterminée par l’ADN
adn-bonte

La gentillesse humaine peut être déterminée par l'ADN

Jeudi 12 Avril 2012 – La bonté et la générosité humaine ont longtemps été considérées comme quelque chose que les gens apprennent par l’expérience, mais les scientifiques ont découvert que certaines personnes sont effectivement nées avec des gènes qui « les prédisposent à la gentillesse. »

Des anciennes recherches ont trouvé que les niveaux des hormones comme L’ocytocine et la vasopressine influencent la façon dont les gens traitent les uns les autres et en particulier dans les relations intimes.
Dans ces expériences, les gens qui ont été exposés à l’ocytocine une hormone qui influence et favorise le comportement maternel, semblaient être plus sociable.

Des chercheurs de l’Université de Buffalo et de l’Université de Californie ont interrogé 711 participants au sujet de leurs attitudes à l’égard de la responsabilité sociale comme payer des impôts ou signaler un crime ou donner leur sang …

Tous les participants ont également donné un échantillon de leur salive pour des analyses ADN, et mettre en évidence les gènes producteurs de récepteurs de l’ocytocine et la vasopressine.

Les chercheurs ont trouvé que les participants qui ont déclaré que le monde est dangereux et menaçant étaient généralement moins susceptibles d’aider les autres, sauf s’ils possédaient dans leur ADN les versions des gènes producteurs de récepteurs qui sont associés à «gentillesse», ces gènes les rendent plus sociables avec une tendance à aider les autres même s’ils se sentaient menacés par le monde.

“Le fait que les gènes ne prévoient le comportement humain qu’en le combinant avec les expériences des gens et leurs sentiments n’est pas surprenant car les connexions entre l’ADN et le comportement social sont tres complexes,” a dit Michel Poulin, un professeur de psychologie à l’université de Buffalo .

Article précédent:
Article suivant:

One Response to "La gentillesse humaine peut être déterminée par l’ADN"

  1. anemone  12 mai 2012 at 12 h 51 min

    Cela devrait ouvrir une porte pour expliquer diverses perversions et trouver peut etre aussi les moyens de leur pardonner ???

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié